En souvenir de notre ami Yvon…

Mechoui_juin2010_6La Société d’astronomie de la Montérégie – SAMO – est en deuil. L’un de ses doyens et passionnés d’astronomie, Yvon Hallée, est décédé le 1er janvier dernier des suites d’un accident vasculaire cérébral. Il était âgé de 86 ans. Yvon Hallée a joint le Club des astronomes amateurs de Longueuil – CAAL Longueuil – en 1988. Il a été l’un des fondateurs du Club d’astronomie de Chambly en 1991. Après avoir travaillé avec acharnement pour maintenir ce club, il a dû abdiquer et l’a fusionné avec le CAAL de Longueuil en 1997. Yvon a également été très actif au sein de la Société des astronomes du Planétarium de Montréal – SAPM.

Dès son arrivée à Longueuil, Yvon n’a pas hésité à mettre ses connaissances à contribution afin de donner un coup de main au club. Il a préparé plusieurs conférences et animé de nombreuses soirées. Yvon était un excellent communicateur et un vulgarisateur hors pair.

Il aYvonROC reçu le Prix Observateur lors du Rendez-vous des observateurs du ciel – ROC – en 2005. Cette reconnaissance voulait souligner sa passion à découvrir le ciel étoilé et à partager ses connaissances avec ses collègues tout au long de ces années.

Yvon aimait prendre en charge les nouveaux membres. Plusieurs du CAAL de Longueuil se souviennent de leur initiation à l’astronomie avec Yvon. Mario Fontaine résume à merveille la générosité dont Yvon faisait toujours preuve. « Je me souviens entre autres de mon premier camp d’astronomie avec le club de Longueuil. Nous étions un petit groupe à Saint-Roch-de-Mékinac et à l’époque je n’avais qu’une paire de jumelles. Yvon a sacrifié sa soirée pour me faire connaître le ciel. Il a également pointé son télescope sur un astéroïde puis il m’a demandé de dessiner sa position par rapport aux étoiles environnantes. Le lendemain soir, il a de nouveau braqué son télescope et il m’a demandé de comparer le croquis fait la veille par rapport à ce que l’on voyait à l’oculaire. Un point lumineux s’était déplacé, ce qui prouvait hors de tout doute qu’il y avait bel et bien l’astéroïde dans le collimateur ».

Yvon avait effectivement le don de vulgariser et la patience de guider les néophytes en leur conseillant des objets faciles à observer et en leur expliquant comment se retrouver grâce aux étoiles principales des constellations. Il était apprécié de tous et on ne compte plus les témoignages de collègues à qui Yvon a su transmettre sa passion pour l’astronomie. Du point de vue technique, Yvon avait développé une maîtrise parfaite de l’alignement polaire, une passion et une connaissance approfondie des astéroïdes, sans compter l’observation d’un nombre impressionnant d’objets d100_1042u ciel profond. En fait, il a observé presque tout ce qui était à la portée de son télescope depuis sa résidence de Chambly. Méthodique et studieux, Yvon préparerait avec soin ses soirées d’observation. Ses cartes de champs d’étoiles en ont impressionné plus d’un, tellement elles étaient précises et minutieusement calculées.

Yvon était l’un de ceux qui connaissait le mieux son ciel parmi les membres du club de Longueuil. Lors d’une soirée Astro-quiz, une question qui avait été posée : « Énumérez les objets du catalogue Messier qui sont des amas globulaires ». Yvon les avait tous énumérés sans faire d’erreur…

Voilà le bref récit d’un homme dévoué et passionné d’astronomie. Mais plus encore, le personnage était attachant et sympathique. On se souviendra de son talent de conteur et de ses aventures fantastiques dans la Royal Air Force à titre de jeune pilote.

Et nous garderons précieusement en mémoire de bons souvenirs de ces nuits d’observation Aux Sommets à Sainte-Catherine-de-Hatley qui se terminaient au petit matin autour d’un verre de vin et de rires bien sentis.

Yvon, tu nous manques déjà et tu nous manqueras, encore et encore…

Les commentaires sont fermés.